Notre pays fait l’objet d’attaques et de provocations successives de multiples bords, aussi bien tenus pour “amis” qu’ennemi juré, attitré.

La dernière en date, en est cette affaire Pegasus, portée officiellement par 17 journaux et des ONG internationaux, mais les tireurs de ficelles restent bien au chaud ou presque.

Je le dis haut et fort, moi le commun des citoyens du monde : pas besoin de sortir de Polytechnique, c’est vraiment le cas de le dire, pour s’apercevoir que ce qui se passe depuis le 10 décembre 2019, est incontestablement un stratagème de très haute voltige, conçu et mené de mains diaboliques, dans les cercles les plus hauts d’Etats européens inquiets pour leur zone historique d’influence et de confort, et pour des rapports de force tenus et maintenus toutes griffes dehors, depuis au moins un siècle.

Celui particulièrement de Pegasus, est encore plus flagrant et se veut fatal : des bras opérationnels du politique et une certaine presse, ont tout monté, dont les moindres déclarations et réactions officielles, pour taper encore plus fort cette fois, jusqu’à tenter même une déstabilisation de l’intérieur par le mensonge abject, puant.

Il y a volonté manifeste de punir et d’intimider le Maroc jusqu’à la trouille, pour ce qu’il a fait en très peu de temps, sans recourir à leur avis ou aide ou autorisation. Un Maroc devenu électron libre qui échappe presque totalement à leur mainmise, à leur influence :

Accord avec les EUA, succès impressionnant dans la gestion de la pandémie du Coronavirus, rayonnement africain, performance contre le terrorisme, maîtrise des flux migratoires, aide précieuse pour pister leurs vagabonds, résilience face à un Coronavirus dévastateur, Accord médical avec la Chine pour la fabrication des vaccins, rapprochement de plus en plus affirmé et fécond avec la Russie, résistance face à l’Allemagne et l’Espagne, positionnement comme Hub incontournable et crédible vers l’Afrique, stabilité, dédain face aux généraux enragés d’Alger, et j’en passe.

Ils nous “aiment”, nous aident et nous soutiennent, à condition qu’on se contente de survie, qu’on reste petit, soumis, docile, au doigt et à l’œil, sous les loupes de leur arsenal…. d’espionnage.

Par respect aux lecteurs et à moi-même, je m’efforce à éviter des qualificatifs vulgaires, quoique appropriés, à l’encontre de ces… aveuglés par leurs intérêts étriqués, sordides.

Je dirai par contre, deux choses :

1- le plus loin où ils puissent aller, ce sera des remaniements de leurs gouvernements et des limogeages de responsables de leurs chancelleries et services secrets.

Malgré toute leur puissance et leur parfaite maîtrise des coups bas, rien, absolument rien n’atteindra notre pays par la Volonté Divine, par l’Union indéfectible du Roi et du Peuple, et par la force et la qualité de nos institutions.

2- Toutes ces manœuvres étaient prévisibles. Le Maroc n’a par conséquent, d’autre choix que d’avancer sur son chemin sans se retourner. Il connaît sa voie, ses ambitions, son cap, et il a le bon vent pour lui.

Le développement n’est pas leur exclusive. Ils s’en accommoderont.

Au vu de nos multiples succès diplomatiques et après ce qu’on a surmonté et réussi face au Coronavirus, rien ne nous est plus inaccessible, rien ne nous est impossible.

Najib Mikou
Expert en Prospective et Etudes Stratégiques